Les déchetteries

La Communauté de Communes dispose de deux déchèteries :

  • la déchèterie de BRUMATH, rue du Stade.
  • la déchèterie de MOMMENHEIM, à la sortie de MOMMENHEIM, en direction de WAHLENHEIM.

Accès aux décheteries

L’accès en déchèterie est reservé aux particuliers dans la limite de 2 m3 par semaine. L’utilisation par les professionnels est tolérée dans les mêmes conditions que celles des particuliers, moyennant un payement sous forme de tickets unitaires.
Ces tickets sont à acquérir auprès de la Trésorerie Principale de Brumath au tarif de 10 € l’unité. Le nombre de tickets demandé à l’entrée par le gardien dépendra de la quantité et de la nature des déchets apportés. Les professionnels ne souhaitant pas payer pour leurs apports sont invités à recourir à une filière privée pour l’élimination de leurs déchets, comme l’entreprise SARDI à Brumath.

Seuls les habitants de la Communauté de Communes de la Région de Brumath sont autorisés à effectuer des dépôts. En effet, chaque déchèterie est payée par la redevance ordures ménagères facturée aux administrés d’un territoire, les habitants des autres communes ne contribuent donc pas au financement des déchèteries de Brumath et Mommenheim et n’ont donc aucun droit d’entrée sur ces dernières.

Afin de restreindre l’accès aux seuls habitants de son territoire, la Communauté de Communes de la Région de Brumath a mis en place un système de badge d’accès. Pour l’obtenir, rendez-vous à la maison de la communauté, muni d’un justificatif de domicile.


Cas de l’amiante

Seuls les particuliers sont admis à déposer de l’amiante dans les déchèteries de la Communauté de Communes de la Région de Brumath.

Les conditions suivantes doivent être respectées :

  • l’amiante doit avoir été retirée d’un bâtiment à usage exclusivement privé,
  • sont interdits les déchets d’amiante qui ont un jour (même lointain) servi à une activité professionnelle : atelier, grange même aménagée en maison, stocks de fond de jardin d’origine douteuse,
  • sont exclus de fait tout matériau en provenance de hangars agricoles et tous bâtiments à usage commercial ou industriel,
  • seule l’amiante liée est acceptée, dans la limite des quantités suivantes :
    – plaques : 5 unités au maximum, de taille maximale 1,40 x 1,00 mètre,
    – tubes : 5 unités au maximum, de longueur maximale 1,40 mètre,
    – dalles PVC : 20 unités au maximum ;
  • les flocages et calorifugeages ne sont pas acceptés.

Les apports non admis en déchèterie devront être amenés par le déposant au Centre de Stockage des Déchets Ultimes (CSDU) de Weitbruch.

Le déposant devra impérativement compléter et faire signer par le Maire de sa commune d’origine le formulaire spécifique de dépôt de produits amiantés (remis par le préposé de déchèterie ou téléchargeable ci-dessous)

Que ce soit dans les déchèteries de la Communauté de Communes ou au CSDU de Weitbruch, la gratuité n’ est acquise que pour l’amiante en provenance de particuliers.

Où déposer vos lampes usagées ?

  • Déposez vos lampes dans les déchèteries de la Communauté de Communes de la Région de Brumath (CCRB) : à Brumath (rue du Stade) ou à Mommenheim (route de Haguenau).

 Horaires d’ouverture des déchèteries de la CCRB :

  BrumathMommenheim
Lundi14 h à 18 hFermée
MardiFermée14 h à 18 h
Mercredi14 h à 18 h9 h à 12 h
JeudiFermée14 h à 18 h
Vendredi14 h à 18 hFermée
Samedi9 h à 12 h et 14 h à 18 h9 h à 12 h et 14 h à 18 h
  • Ou rapportez vos lampes en magasin : tout magasin qui vend des lampes a l’obligation de reprendre les lampes usagées de ses clients (commerce de proximité, grande surface, magasin de bricolage, etc). Voir les points de collecte les plus proches de chez vous : http://www.malampe.org/geolocalisation

Que deviennent vos lampes usagées ?

  • Les lampes sont prises en charge par Récylum, l’éco-organisme à but non lucratif qui organise la collecte et le recyclage des lampes usagées en France.
  • La collecte et le recyclage des lampes sont intégralement financés par l’éco-contribution que chacun paye en achetant une lampe neuve.
  • Les lampes se recyclent à plus de 90 % de leur poids.
  • Pour en savoir plus sur le recyclage des lampes : http://www.malampe.org/comment-les-recycler/le-recyclage-des-lampes-usagees
  • Le verre (88 %) est la matière recyclable la plus importante. Il constitue l’essentiel du poids des lampes. Le verre des tubes fluorescents usagés permet de fabriquer des tubes fluorescents neufs. Le verre des lampes usagées permet de fabriquer des abrasifs, des isolants pour le bâtiment…
  • Les métaux (5 %) comme le fer, l’aluminium, le cuivre composant notamment les contacts et culots de lampes sont réutilisés dans les filières de fabrication de divers produits neufs.
  • Les plastiques (4 %) ne sont pas recyclés à ce jour. Les volumes en jeu sont insuffisants pour la mise en place d’une filière économiquement viable. Ils font souvent l’objet d’une valorisation énergétique (production d’énergie) par incinération.
  • Les poudres fluorescentes (3 %) recouvrant l’intérieur des tubes fluorescents et des lampes basse consommation sont recyclées pour en extraire les terres rares qui les composent.
  • Le mercure (0,005 %), présent en infime quantité, est contenu dans les poudres fluorescentes. Il est isolé pour être stocké de façon hermétique dans un lieu de stockage spécifique (CSDU).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *